Litige entre associés, je sauve ma peau, je ne fais pas la peau à l’autre

Un litige entre associés crée parfois un sentiment de trahison et d’abandon. Les décisions réfléchies laissent alors place à la colère et au besoin de vengeance. Voici quelques pistes pour vous sortir du cercle vicieux des émotions négatives.

Ça y est, votre décision est prise. Vous avez décidé de vous séparer de votre associé. Ou le cas opposé, votre associé vous jette. Malheureusement, dans les deux cas, la séparation se passe mal. La tension est palpable. Vous vous sentez trahi. Vos actes et décisions sont principalement guidés par la colère et le besoin de vengeance.

Pourtant, au fond de vous, vous souhaitez tourner la page en évitant les ennuis.

Alors, comment réagir lors d’un litige entre associés ? Comment se quitter dans de bonnes conditions ? Voici quelques conseils.

 

Pourquoi veut-on faire la peau de l’autre ?

 

Un litige entre associés tourne parfois au drame. Surtout lorsque les émotions s’en mêlent. Lorsque deux associés élaborent un projet ensemble, ils le considèrent souvent comme « leur bébé ».

Alors

❓Comment faire lorsque l’entente n’est plus au beau fixe ?

❓Qu’un coup de poignard a été donné dans le dos ?

❓Qu’une séparation doit être envisagée ?

 

Un litige entre associés génère souvent un sentiment de trahison et d’abandon. On en fait une affaire personnelle, et on entre alors dans une spirale d’émotions négatives. On souhaite faire la peau de l’autre, que l’ancien associé paye à hauteur de la déception. L’envie de vengeance est forte.

 

Faire la peau à son associé : attention, dangers

 

Icare s'approchant trop près du soleil

 

Réagir sous le coup de la colère n’est pourtant jamais une solution. La vengeance est une mauvaise idée. En entretenant de la colère et en souhaitant faire la peau à votre associé, vous vous trompez de combat. Comme Icare, vous risquez de vous brûler les ailes.

Icare est l’incarnation de l’égo et de l’orgueil. Voulant toujours aller plus haut, son comportement l’a conduit à sa perte : ses ailes ont fini par fondre, et il a chuté.

Un parallèle peut être fait lors d’un litige entre associés. L’orgueil pousse à vouloir absolument avoir raison. Et la colère a pour objectif de détruire l’autre.

En réalité, ce n’est pas l’autre que vous détruisez. C’est vous-même. Aveuglé par votre soif de vengeance, vous risquez de nuire à votre santé physique et mentale, ainsi qu’à vos intérêts financiers.

 

Litige entre associés et soif de vengeance : un exemple concret

 

En tant qu’avocat, lors d’un litige entre associés, je conseille toujours à mes clients d’ouvrir une boite mail indépendante pour pouvoir communiquer avec moi de manière strictement confidentielle.

Un jour, un de mes clients a eu l’idée de créer une boite mail «rirabienquiriraledernier@….be». Vous l’aurez compris, c’était déjà très mal embarqué.

Aux premiers abords, cette décision peut faire sourire. Elle paraît anodine. En réalité, elle révèle l’état d’esprit belliqueux et haineux du client. Par la suite, cette personne est d’ailleurs restée coincée dans sa colère et dans son besoin de vengeance. Elle a nié jusqu’au bout son envie de faire la peau de l’autre alors que toutes ses décisions prouvaient le contraire. Au détriment de ses intérêts financiers.

 

Comment régler un litige entre associés ?

 

Ulysse attaché au mat de son bateau

 

Pour régler un litige entre associés, plutôt que de vous brûler les ailes comme Icare, faites comme Ulysse : ne succombez pas au chant des sirènes. Ne cédez pas à cette petite voix autodestructrice qui vous souffle de vous venger.

Pour ne pas succomber à la tentation, Ulysse a demandé à ses compagnons de l’attacher au mât de son bateau.

 

Et vous, que pouvez-vous faire pour vous sortir d’un litige entre associés ?

 

✅ Commencez par sortir du déni. Reconnaissez que vous êtes en colère et que vous souhaitez vous venger.

✅ Ensuite, acceptez de l’aide pour sauver votre peau. Trouvez une personne ou un moyen qui vous accompagnera et vous aidera à filtrer les émotions.

✅ Enfin, arrêtez de vivre dans le passé de cette association. Concentrez-vous sur vous et sur vos propres intérêts. Dirigez votre énergie vers ce que vous pouvez contrôler.

 

Accepter de sauver sa peau, c’est prendre soin de soi en utilisant l’énergie de la colère pour construire une nouvelle vie et une nouvelle activité professionnelle.

 

Se faire aider pour sortir d’un conflit entre associés

 

Vous souhaitez sortir du cercle vicieux de la vengeance et vous reconstruire ? Pour régler un litige entre associés, posez-vous toujours cette question lorsque vous prenez une décision : « est-ce que je prends cette décision dans mon propre intérêt, ou est-ce que je la prends dans le but de faire mal à l’autre ? »

Bien sûr, cet exercice est difficile à réaliser seul. Voire impossible. Pour avoir du recul sur vous-même, échangez ou faites-vous accompagner par une personne de confiance :

    • Un coach
    • Un psychologue
    • Un ami
    • La famille
    • Un avocat

 

A vous de trouver la solution qui vous conviendra le mieux. En tous cas, faites-vous aider !

Conclusion

 

Le litige entre associés est un risque important pour la société. Quand la séparation est envisagée, les émotions peuvent parfois prendre le dessus. Colère, sentiment de vengeance, ressentiments… Les émotions négatives créent un cercle vicieux. Les associés ressentent de la rancune, parfois de la haine.

Les associés qui sont dans le besoin de vengeance se trompent pourtant de combat. Vouloir faire la peau de l’autre, c’est agir contre ses propres intérêts. Ressasser la situation n’entraîne pas des décisions positives. Vous vous minez et vous vous tirez vers le bas en vous plaignant constamment que rien ne change.

 

❇️ Sortir de la colère est la première chose à faire pour ne pas prendre des décisions qui auront un impact négatif sur votre avenir.

❇️ Pour vous séparer de votre associé dans de bonnes conditions, reconnaissez votre colère et votre envie de vengeance comme moteur pour vos prises de décisions.

❇️ Ensuite, accepter de l’aide. Votre énergie négative peut être transformée en énergie positive, et vous aider à construire le futur.

Attention, il ne s’agit pas de fuir le conflit, mais d’agir en traitant les vraies priorités.

❇️ Agissez dans votre intérêt et non plus par envie de faire mal à l’autre.

❇️ Enfin, créez votre boite mail : jepasseàautrechose@laviecontinue.com 😉

 

 

Voilà c’est tout pour cet article ❤️

Pour rappel, mon objectif est de vous transmettre ce que mes clients ont vécu et ce que j’aurais aimé savoir pour mieux m’associer. Ce ne sont pas des conseils juridiques.

besoin d'aide ?

Quand vous êtes prêt(e), voici 2 manières dont je peux vous aider :

1️⃣  Reprenez le contrôle de votre vie et de la relation à votre associé avec le guide Antidote

2️⃣  Réservez un coaching 1 :1 avec ici un accès direct à mon agenda

Si vous pensez que cet article peut aider une de vos connaissances, n’hésitez pas à le partager.

Leave a reply

Catégories

Glossaire

Parce que certaines notions nécessitent des éclaircissements, consultez notre glossaire.

Newsletter

Formation

Pour les associés qui doutent de leur association :

Suivez-nous