Devenir associés : ne couchez pas le premier soir

Femme se demandant qui est à ses côtés dans son lit au petit matin

 

Construire une association professionnelle, c’est comme se marier. Ne vous précipitez pas : pour devenir associé, ne dites pas « oui, je le veux » trop vite.

5 étapes sont à valider avant de vous lancer dans le grand bain.

 

schéma d'une association qui plante à gauche et d'une qui réussie à droite

 

Votre associé n’est pas un coup d’un soir

 

Loin de moi l’idée de m’étaler dans des considérations personnelles : après tout, vous faites ce que vous voulez de vos soirées. Mais je rencontre beaucoup de couples professionnels qui se cassent la figure parce qu’ils ont mis la charrue avant les bœufs.

Il est vrai que l’émulation, c’est joli. L’optimisme, aussi. Le délire de fin de soirée, après deux bouteilles de rouge, un apéro garni et un digestif, ça l’est un peu moins.

Se dire « on s’associe », « on travaille ensemble » ou crier « parce que c’est notre projet » sans y avoir vraiment réfléchi est un non-sens qui conduit souvent au crash.

 

Construire une association professionnelle comme on construit un couple

 

Je le répète à longueur de temps,

les entreprises se plantent en grande majorité pour un problème de relation.

Le business plan est bon, les clients sont là, la trésorerie tient la route, et pourtant tout dégringole parce que les associés ne s’entendent plus.

Pour devenir associé, il faut donc inverser les priorités. Construisez votre relation avant de construire votre société. Et quoi de mieux que le modèle de construction d’un couple pour démarrer la construction de votre association.

 

1️⃣  On prend d’abord un premier verre.

2️⃣  On va au resto.

3️⃣  On part en week-end.

4️⃣  On s’installe ensemble.

5️⃣  On décide de se marier.

 

Ok, mais concrètement, comment devenir associé ?

 

Oui, c’est bien joli cette comparaison. Et vous me direz, « moi, j’ai dit oui le premier soir et on fait 40K par mois ». Ensuite, effectivement, il y a des exceptions, des parcours inspirants, des gens qui se « marient au premier regard » 😳

Croyez-en mon expérience : pour chaque difficulté de collaboration entre associés, le problème est bien plus ancré qu’on ne le croit. Et généralement, on doit remonter à la source de l’association.

Donc voici les cinq phases détaillées d’un mariage idyllique.

 

1. Refaites le monde autour d’un verre

 

Vous avez l’idée. Elle est géniale, évidente, révolutionnaire. Vous vous sentez indestructible, maître du monde, vous vous rêvez déjà en milliardaire. La toute-puissance est en vous. Sur un bout de nappe, ou sur le verso d’un des coloriages de vos enfants, vous tirez les premières lignes d’un projet commun. 

Le lendemain, la réalité revient au galop – et votre mal de tête peine à passer. Mais c’est concret, vous êtes aussi excité par l’idée : vous voulez devenir associé. Vous venez de valider votre premier mousqueton.

 

Schéma des 5 étapes d'une association réussie avec la première étape accomplie : le 1er verre

 

 

UN MOUSQUETON POUR DEVENIR ASSOCIÉ ? QUOI ? 

 

Le mousqueton – logo de notre blog – vous dit qu’une association n’est pas une prison. Le mousqueton vous permet de vous associer. Mais il permet aussi de vous séparer sans tout casser. C’est la bonne pratique, la solution.

Donc, au départ, on valide son premier mousqueton, sa première étape. Vous avez une idée, et vous décidez de devenir associé à deux ou à plusieurs pour la concrétiser.

 

2. Allez à la friterie du coin

 

Après avoir décidé de construire une association, vous devez d’abord évaluer et mettre sur la table les valeurs et les attentes de chacun.  Commencez à discuter « complémentarité ». Rien n’est tabou. En Belgique, on mange bien des pêches au thon. 😱

Ces 3 sujets sont à mettre sur le grill :

👉 Votre rapport à l’argent

👉 Votre rapport au temps

👉 Votre rapport à vos associés

 

TAUX HORAIRE ET TRANSPARENCE

 

Je ne peux que vous recommander la plus grande des transparences. Et de tout objectiver en établissant un taux horaire pour chacun et en remplissant des timesheet TOUS les mois.

Parce que l’argent est souvent source de conflit. Or soyons réalistes :

🔥 Vous avez des compétences différentes

🔥 Vous ne passez pas le même temps au sein de la société

🔥 Vous êtes payé au prorata de vos compétences et du temps passé en son sein. CQFD

 

NON, la rémunération ne doit et ne peut pas être la même pour tous les associés. C’est un leurre. Vous voulez devenir associé et après vous venez me dire « Il est payé autant que moi alors qu’il n’en fout pas une. »

 

RESPONSABILITÉS ET ÉVOLUTION

 

Combien de fois un entrepreneur associé me contacte pour me dire : « j’en ai marre que l’autre prenne tous ses congés pendant que je trime ! ».

Définissez donc le fonctionnement des congés, qui a accès aux comptes et quel pouvoir en découle.

C’est évolutif bien sûr. Votre situation de départ ne sera pas la même dans 6 mois ou dans 3 ans. Le pire dans une relation est de ne pas se dire les choses et de croire qu’un accord de départ vaut pour toujours. Il faut donc communiquer et être francs les uns avec les autres.

 

Schéma des 5 étapes d'une association réussie avec la deuxième étape accomplie : le resto

 

Vous avez tiré au clair les responsabilités et les demandes de chacun ? Bravo. Voici votre deuxième mousqueton.

 

3. Allez à la Mer du Nord en novembre

 

Vous consolidez votre relation. Et quoi de mieux qu’un week-end à la mer du nord en novembre pour être certain de solidifier les bases. Ou une visite chez IKEA, d’ailleurs. C’est le moment d’appuyer sur les points de douleur.

On ne triche pas. On parle vrai. Pour devenir associé, il faut simuler. Envisagez le pire pour établir votre feuille de route : « comment on va gérer cette situation » ? (ou comment on va faire rentrer ce foutu dressing dans la Punto ?)

 

LISTEZ LE PIRE ET TROUVEZ DES SOLUTIONS

 

Quelles sont ces situations qui peuvent vous conduire au pire ?

🔥 La banque vous lâche

🔥 Un ou plusieurs clients vous lâchent

🔥 Votre plus important fournisseur vous lâche

🔥 Vous êtes dans l’incapacité de produire

🔥 L’un de vous est dans l’incapacité de travailler, gravement malade ou décède subitement

🔥 … Et 1001 autres raisons qui pourraient faire que votre société se casse la figure.

 

Il faut remuer la boue pour y trouver des pépites d’or. C’est là que les vrais entrepreneurs qui veulent devenir associés font la différence. Pas uniquement quand ils sont dos au mur et qu’ils doivent rebondir. Ils simulent une montagne devant eux pour s’aiguiser et s’aguerrir.

 

Schéma des 5 étapes d'une association réussie avec la troisième étape accomplie : le week-end à deux

 

Montagne – escalade, escalade – mousqueton : bravo, votre troisième mousqueton est validé.

 

4. Faites de la place dans le dressing

 

Maintenant vous vous installez ensemble.

La création d’une association professionnelle demande de nombreuses démarches et de nombreuses décisions. C’est le moment de vérité pour voir si vos valeurs, vos attentes, votre complémentarité, votre gestion des problèmes, résistent à cette période de stress et de prise de décisions capitales pour la création de votre société.

Ce premier test pour devenir associé est important. Ne vous cachez pas derrière votre petit doigt, ne succombez pas au bullshit. Soyez vigilants et clairvoyants. Restez à l’écoute des uns des autres. Voyez si le comportement de chacun reste en adéquation avec ce que vous avez déterminé à la friterie.

 

EVITEZ LE COUP DE CANIF DANS LE CONTRAT

 

Dans la pratique, les entrepreneurs font trop souvent des concessions excessives au-delà du cadre de départ posé. Vous n’avez pas trimé pour les mousquetons 2 et 3 pour rien ! C’est encore frais et pourtant, il y a déjà une sortie de route. Avant même d’être mariés, l’autre plante déjà un coup de canif dans le contrat.

Si tel est le cas, réagissez rapidement. Ne laissez pas le statu quo s’installer. Réalignez-vous, retournez à la friterie, à IKEA ou à la Mer du Nord s’il le faut, mais établissez des bases saines et solides. Sinon, je vous le dis : c’est l’effet boomerang garanti à l’arrivée.

Schéma des 5 étapes d'une association réussie avec la quatrième étape accomplie : l'installation ensemble

 

 

5. Crier « oui, je le veux »

 

Ou criez « Parce que c’est notre projet » en tout état de cause. Vos 4 mousquetons sont verrouillés, vous pouvez vous lancer dans la dernière étape. Le mariage. Vous êtes prêts, vous partez sur de bonnes bases. Je suis tellement fier de vous que mon discours au vin d’honneur sera exceptionnel.

 

Schéma des 5 étapes d'une association réussie avec la cinquième et dernière étape accomplie : le mariage

 

Soyez-en certain : en passant par ces phases de travail, vous êtes déjà beaucoup plus loin dans votre relation que la plupart des entrepreneurs qui s’associent.

Et si vous voulez aller encore plus loin et mettre toutes les chances de votre côté pour réussir votre association sur le long terme, lisez cet article…

 

Devenir associé : faites-en à votre tête

 

Après tout, pourquoi se taper 1300 mots des conseils avisés d’un avocat qui sait de quoi il PARLE ? Foncez tête baissée, prenez-vous le mur et après revenez relire cet article.

Oui, vous vous reconnaitrez dans la plupart des cas que j’expose.

DONC, le vrai dernier conseil, celui le plus important pour devenir associé:

Avancez mousqueton par mousqueton et validez chaque étape. Rome ne s’est pas construite en un jour. 

Et ce foutu dressing IKEA non plus, d’ailleurs.

 

 

Voilà c’est tout pour cet article ❤️

Pour rappel, mon objectif est de vous transmettre ce que mes clients ont vécu et ce que j’aurais aimé savoir pour mieux m’associer. Ce ne sont pas des conseils juridiques.

besoin d'aide ?

Quand vous êtes prêt(e), voici 2 manières dont je peux vous aider :

1️⃣  Reprenez le contrôle de votre vie et de la relation à votre associé avec le guide Antidote

2️⃣  Réservez un coaching 1 :1 avec ici un accès direct à mon agenda

Si vous pensez que cet article peut aider une de vos connaissances, n’hésitez pas à le partager.

Leave a reply

Catégories

Glossaire

Parce que certaines notions nécessitent des éclaircissements, consultez notre glossaire.

Newsletter

Formation

Pour les associés qui doutent de leur association :

Suivez-nous